Économie sociale solidaire : activités internationales 2014

Vous êtes ici

Comme il a été annoncé dans le rapport 2013, publié en janvier dernier, le travail sur les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU pour l’après 2015 s’est intensifié au cours des 12 derniers mois. 2015 sera une année encore plus importante étant donné que l’Assemblée générale de l’ONU adoptera les nouveaux ODD en septembre prochain.

Au cours de l’année dernière, le RCDÉC s’est beaucoup impliqué dans le Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale solidaire (RIPESS). Cet engagement a augmenté depuis que, tel que mentionné dans le rapport de l’année dernière, le RCDÉC a accepté en 2013 la responsabilité de siéger au Conseil d’administration du RIPESS.

Voici quelques-unes des activités de 2014 :

Les Recommandations de l’économie sociale solidaire (ESS) du Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale solidaire (RIPESS) ont été présentées par un représentant du RIPESS à New York en juillet dernier. Daniel Tygel du RIPESS a pris la parole devant les délégations de 120 pays. Un article de blogue retrace cette expérience.

Le RIPESS a le statut d’observateur officiel au sein du Groupe de travail des Nations Unies sur l’économie sociale et solidaire (TFSSE) [sigle en anglais]. En tant que membre de la délégation du RIPESS au sein de ce groupe de travail, nous avons pu contribuer dans différents domaines, dont l’exposé de position sur le document Social and Solidarity Economy and the Challenge of Sustainable Development. Nous avons publié sur le site Web du RCDÉC un article de Marie-Adélaïde Matheï intitulé Social and Solidarity Economy: A rising force?

Ce document explique l’invitation à participer à une rencontre qui a eu lieu à Washington en novembre dernier à la Banque mondiale à l’occasion du dialogue annuel entre les Institutions financières internationales (IFI) et les Organismes de la société civile (OSC). Il s’agissait de plaider en faveur de l’intégration des activités de l’économie sociale solidaire dans les mécanismes de financement des IFI. Cliquez ici, pour en savoir plus.

L’année dernière, nous avons également participé à deux rencontres à Marrakech (Maroc). En avril, les membres du RIPESS-Afrique ont organisé une conférence de deux jours, suivie d’une réunion du Conseil d’administration du RIPESS. Notre participation à la rencontre du mois de novembre faisait suite à une invitation du Réseau marocain RÉMESS à participer à un atelier qu’il devait organiser à l’occasion de la 2e édition du Forum mondial des droits de l’homme. C’est Éthel Côté, membre du RCDÉC, qui a participé à cet événement.

Uniterra, un programme mis en œuvre conjointement par le CECI et l'EUMC, a organisé une rencontre à Lima au Pérou en octobre. Cette rencontre a permis au RCDÉC d’échanger avec d’autres partenaires d’Uniterra d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud. Ceci était d’autant plus important que le RCDÉC, en tant qu’organisme, ou certains de ses membres pourraient être invités à participer à différents projets du programme Uniterra 2015-2020. De plus, l’équipe d’Uniterra organisait le Forum des organisations internationales de coopération volontaire (OICV) 2014 qui a eu lieu avant la rencontre de Lima et qui a permis d’en savoir davantage sur les enjeux du volontariat international.

Notre participation à la conférence CommonBound organisée par la New Economy Coalition (NEC) à Boston en juin dernier nous a permis de découvrir d’excellents exemples d’approches économiques alternatives, similaires au DÉC, au sud de la frontière. Le RCDÉC est membre de la NEC. Nous étions environ une douzaine de Canadiens, dont des membres du RCDÉC.

Cette 15e année du 21e siècle devrait, si tout va bien, marquer une étape décisive pour un changement fondamental dans l’avenir du monde. Étant donné que le réchauffement climatique augmentera de 2 degrés au cours du siècle prochain, le défi consiste à faire en sorte que tous les pays, y compris le Canada (!), adoptent des mesures strictes lors de la Conférence de Paris en décembre dans le but de réduire les émissions de gaz à effets de serre afin de prévenir la détérioration de l’avenir. Parallèlement, en septembre, l’Assemblée générale de l’ONU adoptera les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD) pour la période 2015-2030. Le RIPESS et d’autres mouvements sociaux vont être très occupés à défendre une approche citoyenne respectueuse de la planète.

Néanmoins, comme c’est le cas pour le RCDÉC et dans tous les pays, nous concentrons nos efforts à renforcer les personnes qui à la base, jour après jour, érigent un monde avec moins de pauvreté, moins d’inégalités, moins de discriminations, moins de conflits et moins de détérioration de tous les éléments de la Terre mère.


Yvon Poirier est président du Comité international du RCDÉC et secrétaire du Conseil d’administration. Il a une longue histoire dans les mouvements syndicaux et sociaux au Québec et au Canada et il a été très actif dans le Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS). Il représente la CDÉC de Québec au RCDÉC.