« Au centre de ce moment de l’histoire » – points forts de CommonBound

Vous êtes ici

Vous avez probablement constaté en lisant les articles publiés sur le blogue de notre 15e anniversaire que le concept et la pratique du développement économique communautaire viennent des États-Unis.

Les outils et les stratégies utilisés pour bâtir des communautés inclusives et durables évoluent différemment dans différents lieux d’implantation, mais les valeurs et les principes qui guident ces efforts restent les mêmes. 

Ces outils et stratégies sont en évolution constante, car les membres du RCDÉC, une sacrée équipe de pragmatiques, ne cessent d’apprendre, d’innover et de miser sur ce qui fonctionne afin de multiplier leur impact et d’améliorer le bien-être des collectivités.

Pourtant, nous avons réalisé, au cours de ces dernières années, que le DÉC à lui seul ne suffit pas pour créer les collectivités inclusives et durables que nos membres cherchent à construire. Nous avons besoin de faire partie d’un cadre stratégique plus grand pour changer le système et d’une coalition plus large pour réaliser ce changement.

Il n’est donc pas surprenant que nous ayons immédiatement reconnu dans la New Economy Coalition (NEC), formée l’année dernière, de nombreuses similitudes entre nos visions et un parallèle dans l’évolution de nos pensées. Nous étions ravis que la NEC accepte un membre canadien, tout comme nous avons été particulièrement heureux d’accueillir Bob Massie, Président de la NEC, à la réception organisée pour les membres du RCDÉC à l’occasion du Forum mondial des entreprises sociales en automne dernier, réception au cours de laquelle il a prononcé un discours mobilisateur hors du commun. La portée de cette relation se reflète dans notre rapport annuel 2013.

Dans ce contexte, le premier congrès et la première assemblée générale annuelle de la NEC, qui ont eu lieu la fin de semaine dernière à Boston, ont suscité de grands espoirs. Ce programme ambitieux comportait deux séances que nous avions proposées : celle de Mike Lewis du Centre canadien pour le renouveau communautaire sur le passage du développement économique communautaire à une démocratie économique coopérative et celle de Béatrice Alain du Chantier de l'économie sociale sur l’histoire et la réussite de l’économie sociale au Québec. Ces deux séances comptaient parmi les 46 ateliers remarquables organisés à cette occasion. Il y avait quelque chose pour presque tout le monde.

La diversité des points de vue et des idées exprimés lors des séances plénières et des ateliers était exceptionnelle. Pour ne donner qu’un exemple, au cours de la plénière d’ouverture,  Ed Whitfield du Fund for Democratic Communities n’a pas seulement critiqué le proverbe Teach a Man to Fish « apprenez à un homme à pêcher » , mais il est allé jusqu’à en proposer une version révisée inspirée de la philosophie et de l’analyse sociale de James Brown : Teach a Man to Ham Sandwich « apprenez à un homme à fabriquer un sandwich au jambon » . Je vous invite à feuilleter le programme et à consulter les titres des autres plénières et ateliers.

Il y avait un bon nombre de Canadiennes et de Canadiens parmi les 650 participants. Beaucoup se sont rassemblés sur l’herbe en face de la salle des plénières pour notre caucus régional, le samedi après-midi, afin de partager nos ressources et nos idées.

Avoir l’occasion de rencontrer tant de personnes que je ne connaissais que de nom est probablement la meilleure partie d’un évènement comme celui-ci. J’étais tellement surpris lorsque j’ai réalisé que Clare Goff du New Start Magazine (UK) était assise à ma table alors que nous nous étions parlé au téléphone un mois plus tôt pour une entrevue. Et ça, c’était le premier jour.

La New Economy Coalition n’en est qu’à ses débuts. Mais si on se fie aux personnes présentes à ce congrès, alors Bob avait parfaitement raison de décrire la NEC comme étant « une force vaste et diversifiée de transformation opérant au centre même de ce moment de l’histoire ». #CommonBound : ensemble, nous préparons un avenir très prometteur.

Félicitations tout d’abord au personnel de la NEC qui a organisé ce congrès extraordinaire et à toutes les autres personnes qui l’ont rendu possible.

Nos amis de The Extraenvironmentalist ont retransmis le congrès en direct sur l’Internet (en livestream). Il devrait donc y avoir sous peu plus de vidéos disponibles, mais en attendant lisez quelques tweets pour vous donner une idée de ce qu’il s’est passé.