Rencontres de réseaux d’économie sociale et solidaire au Marrakech, Maroc

Vous êtes ici

Une rencontre du Conseil d’administration du Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS) s’est tenue les 27 et 28 avril 2014.

Cette rencontre était précédée (24 et 25 avril) de la 3e rencontre du Réseau africain d’économie sociale et solidaire (RAESS). À cette occasion, plus d’une cinquantaine d’Africains et Africaines, en provenance d’un peu plus de 25 pays, ont approfondis leur analyse des difficultés du développement en Afrique, ainsi que les perspectives d’avenir pour l’économie sociale et solidaire.  Une quinzaine d’autres personnes de France, ainsi que des membres du Conseil d’administration du RIPESS (deux d’Asie et moi-même). Il est également fort significatif de mentionner qu’il y avait des participants de plusieurs pays anglophones, ce qui était une première pour le RAESS.

Lors de leurs présentations, plusieurs délégués de l’Afrique de l’ouest ont mentionné le partenariat avec le Centre d’études et de coopération internationale (CECI), membre et partenaire du RCDÉC. Le Président du RENAPESS, le réseau au Mali, Madani Koumaré, était également présent. Soulignons qu’il est partenaire du RCDÉC depuis de nombreuses années.

Le Réseau marocain, le RÉMESS, avait une forte présence avec plus d’une vingtaine de participants en provenance des diverses régions du pays, ainsi que plusieurs représentants du Ministère de l’artisanat, responsable de l’ESS au gouvernement. Il y avait également des représentants de divers secteurs de l’administration, dont l’Office de Développement et de la Coopération.  La plénière d’ouverture, dans la grande salle de l’Hôtel de Ville, était assez percutante avec des interventions, dont celle du gouverneur de la région de Marrakech, qui démontrait que l’ESS est reconnue par les diverses administrations.   Le RIPESS, par l’entremise de son coordonnateur, Ben Quiñones, a fait état des résultats de la rencontre de Manille d’octobre dernier. www.ripess.org

Bien que l’ESS soit bien vivant au Maroc, de grands pas restent à faire. La pauvreté est encore fortement répandue, notamment dans les zones rurales éloignées des centres urbains.  Par ailleurs, l’encadrement législatif s’avère insuffisant. L’adoption d’une loi est envisagée. À cet effet la Loi 37 adoptée au Québec en octobre dernier suscite de l’intérêt.

Pour sa part, le Conseil d’administration du RIPESS a établi des axes de travail pour les deux prochaines années, dont la promotion de sa vision, le réseautage, les communications  et les interventions dans les débats concernant l’adoption des Objectifs de développement durable (ODD) post-2015. Enfin, conformément à la règle de rotation de la coordination politique de la part d’un membre du CA,  cette responsabilité sera assumée par le RIPESS Amérique latine et Caraïbes pour la prochaine période.


Yvon Poirier est président du Comité international du RCDÉC et secrétaire du Conseil d’administration. Il a une longue histoire dans les mouvements syndicaux et sociaux au Québec et au Canada et il a été très actif dans le Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS). Il représente la CDÉC de Québec au RCDÉC.